Seattle et le Nord-Ouest Pacifique en mode estival

Après l’annonce d’une huitième d’année de hausse consécutive de sa fréquentation touristique, Seattle s’apprête à vivre une saison estivale particulièrement animée. Aperçu de quelques nouveautés et activités à ne pas manquer dans le Nord-Ouest Pacifique cet été.

La nouvelle terrasse panoramique de la Space Needle © Space Needle / Visit Seattle

Une Space Needle 2.0 à (re)découvrir

La rénovation de la Space Needle, tour futuriste construite à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1962 et véritable symbole de la ville, sera bientôt complète. La tour est restée accessible tout au long des travaux qui s’achèveront pour la fête nationale américaine le 4 juillet prochain, et les visiteurs pourront bientôt découvrir un restaurant remis à neuf ainsi qu’une nouvelle terrasse panoramique qui offrira toujours un point de vue imprenable sur Seattle et ses alentours.

Attraction phare du quartier moderniste du Seattle Center – que l’on peut rejoindre via un monorail depuis le centre-ville – la Space Needle est entourée d’autres institutions de tout premier plan, parmi lesquelles le Museum of Pop Culture (MoPOP) conçu par Frank Gehry, les galeries colorées du Chihuly Garden and Glass, la Fondation Bill & Melinda Gates, ou encore le Pacific Science Center.

Orques dans les eaux du Puget Sound © Minette Layne – Visit Seattle

Orques et baleines sont de retour dans les eaux du Nord-Ouest

S’il est possible d’admirer les majestueux cétacés évoluer dans la région de mars à octobre, l’été est la période idéale pour partir en excursion observer ces mammifères marins emblématiques de la région du Nord-Ouest Pacifique. Rien d’étonnant à ce que le film Sauvez Willy, qui a grandement contribué à leur popularité, se déroule dans l’État de Washington.

De nombreuses compagnies proposent des excursions d’observation des orques depuis les ports d’Edmonds, Everett, La Conner, Anacortes, Port Townsend, ou encore Port Angeles. Situés au nord de Seattle et sur les côtes sauvages de la Péninsule Olympique, ces ports au charme typique du Nord-Ouest sont faciles d’accès depuis la Cité émeraude. Il est également possible de rejoindre les îles San Juan, archipel dont les rivages sont particulièrement populaires auprès des orques migrateurs, soit en bateau, soit en hydravion depuis Seattle.

Les expéditions de « whale watching » (observation des baleines) sont le plus souvent guidées par des naturalistes spécialisés dans la faune marine, qui sauront parfaitement identifier les animaux et décrire leur comportement à travers les grandes étendues du Puget Sound, l’immense détroit qui relie la région de Seattle à l’océan Pacifique Il est possible de privatiser les bateaux d’expédition, une solution avantageuse pour les groupes de voyageurs.

Mont Rainier National Park © Travel Tacoma

Le Mont Rainier autrement

Si la plupart des visiteurs du Parc national du Mount Rainier effectuent la montée jusqu’au site panoramique de Paradise, les alentours du stratovolcan recèlent biens d’autres points d’intérêt. Les visiteurs à la recherche de superbes points de vue apprécieront particulièrement la montée en télécabine depuis Crystal Mountain, qui a rouvert le 22 juin dernier pour offrir un panorama dégagé sur le sommet de 4 392 mètres. Le trajet de 10 minutes seulement permet également de rejoindre Summit House, restaurant le plus haut de l’État de Washington. Station de ski durant l’hiver, Crystal Mountain est située à une dizaine de kilomètres de l’entrée nord-est du Parc.

Autre nouveauté depuis le jeudi 28 juin : le Sunrise Visitor Center est de nouveau prêt à accueillir les visiteurs. Petits et grands peuvent y découvrir des expositions didactiques sur la volcanologie, la faune et la flore locales, ainsi qu’un historique des premiers peuples qui s’installèrent dans les environs du volcan Tacoma – « lieu où naissent les eaux » en langues Salish. Tout comme Paradise, les environs de Sunrise offrent de belles opportunités de randonnée à travers le Parc: une option idéale pour profiter des grands espaces du Nord-Ouest Pacifique.

Les Tribal Canoe Journeys accueillis par la nation Quinault en 2013, sur les rivages de la Péninsule Olympique © Simon Thollot

Les cultures amérindiennes du Nord-Ouest à l’honneur

Les Amérindiens de toute la région du Nord-Ouest Pacifique se préparent à leur grand rassemblement annuel, les Tribal Canoe Journeys. Chaque année, une tribu différente accueille les représentants des premières nations venus de tout l’État de Washington, de l’Oregon, de la Colombie Britannique et de l’Alaska. Du 28 juillet au 4 août, c’est la nation des Puyallups qui recevra ces visiteurs venus spécialement en canoës traditionnels rejoindre leur territoire situé aux abords de Tacoma, ville voisine de Seattle.

Avec pas moins de 94 tribus et nations participantes, l’événement est une célébration annuelle des cultures amérindiennes du Nord-Ouest, particulièrement dynamiques à Seattle et dans les territoires bordant les eaux du Puget Sound et de l’océan Pacifique – l’État de Washington compte à lui seul une trentaine de réserves. Après avoir assisté à l’arrivée des canoës, les visiteurs pourront assister à des danses traditionnelles, écouter des histoires, ou encore goûter aux spécialités culinaires des peuples de la région.

Feux d’artifice aux couleurs de l’arc en ciel depuis la Space Needle © Farzad Eshaghi – weSEAlove

À l’occasion des festivités de Pride Month (Mois des Fiertés), Visit Seattle a lancé sa nouvelle campagne #weSEAlove afin de mettre en avant les atouts de la ville auprès des visiteurs LGBTQ – et rappeler son ouverture en s’élevant contre les déclarations haineuses à l’encontre des minorités. Accompagnée par la création d’un compte Instagram et d’un site web, cette initiative démontre la place incontournable de la communauté à Seattle et dans sa région. Le principe : une photo ou un témoignage par jour pour illustrer la diversité de Seattle et de ses habitants, pas seulement un mois dans l’année mais 365 jours par an.

Comme chaque année, la Cité émeraude est à la fête à l’occasion de la Seattle Pride. Dans une ville connue pour sa tolérance et son importante communauté LGBTQ, les festivités du mois de juin ont atteint leur apothéose avec l’une des plus importantes parades des États-Unis dimanche 24 juin, avec pas moins de 400 000 participants. Les événements de la Seattle PrideFest se déroulent notamment dans le quartier LGBTQ de Capitol Hill et à travers le Seattle Center, au pied de la Space Needle : visiteurs et Seattleites peuvent chaque année assister gratuitement aux nombreux concerts, drag shows et DJ sets organisés tout au long du mois de juin.

Panorama du Lac Union et du centre-ville de Seattle depuis les pelouses de Gas Works Park © Visit Seattle

Seattle toujours plus populaire auprès des visiteurs

Visit Seattle vient d’annoncer les chiffres de la fréquentation touristique de la « Cité émeraude » en 2017 : 39,9 millions de visiteurs ont été accueillis l’an dernier à Seattle et dans le Comté de King qui l’entoure, soit une hausse de 2,6% par rapport au précédent exercice. La métropole de l’État de Washington enregistre également une progression de 3,9% du nombre de visiteurs ayant effectué au moins une nuitée sur place, avec 20,8 millions de touristes accueillis. C’est la huitième année de hausse consécutive enregistrée par Visit Seattle.

En parallèle, l’aéroport international de Seattle-Tacoma a enregistré une augmentation des arrivées internationales de +5,4% en 2017, avec un dynamisme particulièrement fort depuis l’Europe (+17,1%). Il se classe désormais en 9ème position des aéroports américains les plus fréquentés, avec 46,9 millions de voyageurs enregistrés en 2017 – parmi lesquels 11,1% d’arrivées internationales. Les perspectives apparaissent également positives pour le marché français suite au lancement du nouveau vol sans escale d’Air France depuis Paris-Charles-de-Gaulle le 25 mars 2018, et la desserte en correspondance via Dublin inaugurée par Aer Lingus le 18 mai dernier.

Des données supplémentaires sont disponibles dans le dernier rapport annuel de Visit Seattle.

 

Publicités